La communauté de Marseille

Dans l’extrême Nord de Marseille vit un très grand nombre d’immigrés, tout spécialement des maghrébins souvent depuis plusieurs générations. Or le dialogue islamo-chrétien et inter-religieux étant l’un des principaux charismes des Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs), c’est la raison essentielle pour laquelle les Pères Blancs se sont implantés dans ces quartiers dès 1994 en installant dans le 15ème arrondissement une communauté, après accord avec le Vicaire Général du diocèse. Pour une intégration plus facile le diocèse leur a confié une paroisse. L’équipe actuelle des prêtres (Photo) de gauche à droite) est composée de trois Pères Blancs, le père Guy originaire de France,  puis Ernest Stagiaire togolais, le Père Jean-Baptiste du Congo, et le Père Stephen du Ghana, sans oublier selon les années un ou deux stagiaires – étudiants Pères Blancs en formation – tous d’origine africaine ou asiatique.

Deux engagements pastoraux permettent à cette équipe de vivre leur vocation missionnaire : la pastorale paroissiale et le dialogue islamo-chrétien :

La paroisse regroupe deux clochers : St. Antoine et Notre-Dame Limite, pour une population totale d’environ 30 000 personnes. Le fait que la population de cette paroisse recomposée est très cosmopolite se reflète aussi dans la composition des assemblées des chrétiens ce qui est une grande richesse.

Quant au dialogue, il se situe principalement dans des rencontres avec les africains chrétiens ou non-chrétiens et les populations musulmanes des diverses cités, en privilégiant les contacts avec des Imans. Mais le social étant inséparable de la pastorale, certains Pères Blancs de la communauté s’engagent dans diverses activités sociales en fonction de leur charisme personnel : écrivain public, alphabétisation, pastorale des migrants, engagement au Secours Catholique pour l’accueil des SDF ou des migrants, etc… Mais il faut noter un engagement très fort dans les visites régulières à la prison des Baumettes.

Voir aussi